Valérian et la cité des mille planètes est un film de science-fiction. Il a été réalisé par Luc Besson et est sorti le 26 Juillet 2017.

Nous sommes en 2740, les agents Valérian et Laureline sont chargé de faire régner l’ordre à travers la galaxie. Mais une mission top secrète va les emmener sur Alpha. Anciennement connu sous le nom de Station Spatiale Internationale sur Terre, cette plateforme spatiale est devenue l’endroit où se rencontre toutes les espèces de la galaxie. Mais un étrange rêve va guider Valérian dans les bas-fonds de la station où il va découvrir que sa mission initiale va être en lien direct son rêve.

Valérian, le film

Je vais commencer cette avis par le point positif. Ce film est d’une beauté artistique à l’instar d’Avatar.  La première planète que l’on voit est hyper colorée, et des personnages qui sont physiquement simple et émotionnellement dynamique. Leurs visages changent du tout au tout selon l’émotion. Enfin ce n’est pas l’expression mais la couleur du visage devient plus sombre, plus triste lorsqu’ils sont énervés ou ont peur et le public peut le ressentir.

Au-delà de ça, nous avons différents univers qui se mêlent, que ça soit des peuples sous-marins ou des robots créateurs et manipulateur de technologies. Il y a par exemple une planète où tout se passe dans un univers parallèle et j’avoue que ça m’a retourné le cerveau, à chercher comment ça pourrait être possible de passer de l’un à l’autre avec de simple lunettes. Artistiquement une vraie réussite. Mention spéciale au peuple des Bagoulins et surtout à un personnage qui m’a fait hurler de rire par ces expressions faciales.

Valérian, le peuple des Pearls
Valerian, Bob le pirate

Venons-en maintenant au reste. Le casting n’a aucun charisme. Valérian et Laureline alias Dane DeHaan et Cara Delevingne font beaucoup trop jeune par rapport aux autres. De plus leur histoire en mode « je t’aime moi non plus » est très lourde et la voix française de Laureline également exaspérante. Parlons également de Rihanna, annoncé limite comme un personnage principal du film. Elle fait une intervention qui dure 5 minutes dont 2 où on voit sa vrai tête, et encore 2 minutes cumulées.

Par contre, le passage d’Alain Chabat en Bob le pirate est parfait. On a même l’impression qu’il est le seul à s’éclater dans ce film. Et les petits clins d’œil au Cinquième élément m’ont fait extrêmement plaisir.

L’histoire pourrait être bien mais vu que ça tourne beaucoup sur l’histoire d’amour entre les 2. L’intrigue, bien que ordinaire quand on y regarde de plus près, nous embarque dans un enchaînement d’évènements qui lie le passé à l’avenir d’une espèce où Valérian et Laureline vont devoir enquêter en plein cœur d’Aplha, la cité spatiale où vivent des millions de peuples différents. En fait il n’y pas grand-chose d’autre à dire dessus. Une mission top secrète qui mène à une suite de problèmes qui engendre une investigation au 4 coins d’Alpha pour finir en son cœur et découvrir un secret qu’on aurait voulu garder cacher.

P

Les points positifs

  • Artistiquement magnifique
  • La prestation d’Alain Chabat
  • Les quelques Easter Egg
O

Les points négatifs

  • Manque de charisme au casting
  • Valérian et Laureline inséparable