Bienvenue en 1983 dans la petite ville d’Hawkins, en Indiana. C’est un endroit paisible où il ne se passe rien à part le quotidien. Mike, Will, Dustin et Lucas sont 4 geeks, qui passe leur temps dans la cave de ce premier à jouer à des jeux de rôle.

Mais un jour, Will va disparaître en rentrant de l’école. Ses amis vont se lancer dans une quête à sa recherche et vont faire une rencontre qui va changer leur vie. Elle s’appelle « 11 » et possède des capacités particulières. Elle est télépathe. C’est elle qui va guider les 3 jeunes garçons. Cette quête va les mener dans un monde parallèle où se trouverai Will ainsi qu’une bête féroce. Ils vont alors avoir besoin de l’aide de tout le monde pour le sortir de cet endroit en vie.

Stranger things se place dans les séries qui sont longue à démarrer mais qui, une fois lancé, nous laisse bouché bée. Elle arrive, en revanche, à nous immerger totalement dedans. Tant par son ambiance 80’s que par l’intrigue qui en dévoile un peu plus à chaque épisode.

Ils ont su trouver le bon système pour plonger le spectateur dans ses souvenirs en faisant des clins d’oeils aux Gonnies, E.T. ou encore XFiles.

Lucas Sinclair, Dustin Henderson, Mike Wheeler et Eleven
  • Gonnies : Un groupe d’enfant part dans une quête. L’un d’eux est un explorateur né. L’autre pense surtout à la survie de son ventre. Le troisième évite les risques et le dernier se fait prendre.
  • E.T. : « 11 » semble venu d’ailleurs. Elle découvre le monde pour la première fois, dont la télévision. Il y également une scène où ils sont poursuivi alors qu’ils sont à vélo.
  • XFiles : Une entité surnaturelle et venant d’un autre monde attaque la ville. Le chef de la police et la mère de Will, l’enfant disparu, vont s’unir pour traquer et combattre cette créature.

Les acteurs interprètent superbement bien leur rôle. Que ce soit les principaux où les secondaire d’ailleurs, car même les adjoints aux chef de la police, Jim Hooper, passe leur temps à être complètement à coté de la plaque.

  • Winona Ryder, alias Joyce Byers dans la série, devient de plus en plus dingue au fil des épisodes. Mais plus elle semble le devenir, plus elle comprend que ce qui se passe est réel.
  • Millie Bobby Brown, qui interprête « 11 », ferait presque peur par moment tant elle semble puissante. On n’a pas tellement envie de la contredire ou de l’énerver.
Le monstre de la première saison de Stranger Things

Et on en vient au coeur de la série, la science fiction. Cette partie de la série est à la fois très présente et très subtile, au départ. On nous parle du « Monde à l’envers », on voit une ombre ou encore des lumières qui clignotent mais pas plus.

Puis tout s’intensifie. Jusqu’à ce qu’on nous montre à quoi ressemble le « Monde à l’envers » ainsi que la bête qui s’y trouve. On découvre alors qu’il y a une source à tout ça, qui se trouve justement dans la ville.

J’ai adoré découvrir cette série, encore une création Netflix. Mais vu que la saison ne dure que 8 épisodes, il aurait peut être fallu accélérer un peu dès le début. Pour le reste de la saison, vraiment rien de plus à dire, c’est bien rythmé.

P

Les points positifs

  • Jeux d’acteurs
  • Les références
O

Les points négatifs

  • Long au démarrage