Rey (Daisy RIDLEY) commence son entraînement auprès du légendaire Luke SKYWALKER (Mark HAMILL). Finn (John BOYEGA) et Poe (Oscar ISAAC) tentent de maintenir la Rébellion menée par Leia (Carrie FISHER). Quant à Kylo Ren (Adam DRIVER), il sombre de plus en plus dans le côté obscur sous la direction du Leader Suprême Snoke (Andy SERKIS). L’avenir de la galaxie repose sur tous ces personnages.

L’attente touche à sa fin. Deux ans après l’introduction de la nouvelle trilogie Star Wars sous l’égide de J. J. ABRAMS, on a enfin droit à la suite du Réveil de la Force, après l’excellent Rogue One – A Star Wars Story. Ici réalisé par Rian JOHNSON (Looper), Star Wars – Épisode VIII – Les Derniers Jedi est un morceau de bravoure. Une pièce de cinéma, où joie et drame s’accumulent. La Force est puissante en ce film.

Finn contre Capitaine Phasma

Star Wars – Épisode VIII – Les Derniers Jedi est un film extrêmement dense, complet et complexe. Loin de l’intrigue facile et un peu prévisible du Réveil de la Force, le film de JOHNSON plonge dans les abysses de la mythologie Star Wars pour mettre un gros coup de balai dessus et donner du neuf. Le film ose.

Et c’est un parti pris risqué. Pour un film possédant un terreau de fans déjà installé, pour une licence existant depuis quarante ans maintenant. Et pourtant Les Derniers Jedi se permet des choses. Installe un Luke SKYWALKER ermite, loin de la naïveté de son personnage dans la trilogie d’origine. Un héros devenu une légende déchue, qui ne veut plus connaître la Force. Si Han SOLO habitait Le Réveil de la Force, c’est bien Luke qui prend la relève dans cet opus.

L'entrainement de Jedi de Rey

Brillant de par son interprétation, Mark HAMILL touche le spectateur en plein cœur. Peu habitué du grand écran après son passage dans la trilogie d’origine (il est surtout connu pour doubler le Joker dans les animés et jeux Batman), il revient ici plus puissant et imposant que jamais. Un Jedi, un vrai, qui s’inscrit dans la droite lignée d’un Yoda ou d’un Obi-Wan.

Leia, C-3PO, R2-D2, Chewbacca… Revoir ces personnages mythiques continuer leurs aventures spatiales donne un réchauffement au cœur, quelque chose de l’ordre de la magie. On y croit, on vit avec eux, on respire avec eux, on souffre à leurs côtés. Chaque plan de Carrie FISHER nous rappelle son absence, et sa place dans la saga. Face à tout ça, l’introduction des nouveaux personnages est terminée. Poe devient un membre phare de la Résistance, au même titre que Finn. Rey et Kylo Ren brillent tous deux par leur relation, leur approche de la Force et ce que le film nous donne à voir.

Leia face à sa mort ?

Pour le film, Rian JOHNSON propose un scénario éclaté, une intrigue dispersée. Alternant entre les différents héros, leurs différentes histoires, on passe du récit de guerre à l’initiation en passant par l’aventure et la découverte. Un mélange de sentiments qui nous tient en haleine jusqu’au dernier plan du film. Certains ont remarqué un rajout d’humour.

Il est vrai que par rapport à certains Star Wars, Les Derniers Jedi proposent un peu plus de moments légers. Mais cet humour reste savamment dosé, respectueux de l’univers et surtout ne vient pas entacher l’aspect dramatique qu’il y a. Parce que Rian JOHNSON n’oublie pas pour autant la dimension épique de la saga, et certains moments restent tous simplement puissants et beaux.

Usant de procédés filmiques très intéressants, le réalisateur joue. Il joue sur les couleurs (le rouge surtout), le son, les plans, les effets… On est balancé au rythme du récit. Par ailleurs, on nous brouille les pistes. Nous offre des rebondissements inattendus. De la surprise bienvenue, qui donne encore plus de suspense quant à certains éléments. On est conquis par cette galaxie, bercés par la musique de John WILLIAMS, et on ne souhaite qu’une chose. Revenir dans cette galaxie lointaine, très lointaine.

P

Les points positifs

  • Puissant. Beau. Intelligent. Splendide.
  • Les personnages
  • Star Wars jusqu’au bout
O

Les points négatifs