Lucifer est une série policière / fantastique créée par Tom Kapinos et diffusée depuis 2015.

Lucifer Morningstar est le patron d’un nightclub de Los Angeles, le « Lux ». Mais il est surtout LE seigneur des enfers. Lassé de cette position, il démissionne et décide de vivre parmi les mortels pour pouvoir s’éclater un peu plus. Suite à l’assassinat sous ses yeux d’une star de la Pop, il décide de trouver le coupable et croise la route d’une enquêtrice, Chloe Dancer. Une chose va tout de suite l’intriguer avec elle, son pouvoir de persuasion ne fonctionne absolument pas sur elle. Va alors se former un duo exceptionnel entre le Diable et une inspectrice qui pense juste être avec une personne un peu excentrique mais qui a un réel don pour la persuasion.

Lucifer : saison 1, les personnages principaux

Plus le temps passe et plus quelque chose change en Lucifer. Serait-il finalement tenté par faire le bien ? L’ange Amenadiel est envoyé sur Terre pour tenter de le raisonner de retourner aux Enfers.

Je dois préciser dès le départ que j’ai regardé cette série en VF. Et le doublage de Lucifer est tout bonnement hilarant, ajoutant une dose à ce côté excentrique. Ce personnage est complètement chamboulé de l’univers qui a été créé au fil autour de lui. On y retrouve une forme de recherche de soi. Et plus Lucifer change dans sa façon de penser, plus il se rapproche d’une certaine humanité, plus il devient lui-même humain quitte à perdre au fur et à mesure ses capacités tel que l’immortalité.

Cette première saison nous donne également l’impression de faire passer un vrai message « soi qui tu veux être et non qui on veut que tu sois. N’hésites pas à changer pour atteindre cet objectif et ne laisse pas les obstacles sur ta route t’en empêcher. ». C’est exactement ce qu’il se passe pour lui ici.

Du point de vue l’intrigue, pas de grosse innovation. Il y a une partie série policière qui garde les codes de base à savoir une enquête en cours, qu’une inspectrice et son nouvel acolyte vont devoir résoudre. Mais ils feront ça tout en trouvant des indices pour aider Lucifer dans sa quête au repentir. C’est là où son personnage prend toute sa place. Il ne va aider une enquête que si lui-même y trouve un intérêt personnel. Il faut aussi dire que la série est produite par Jerry Bruckheimer, le producteur des Experts et Cold Case.

Côté ambiance on a clairement le personnage de Lucifer qui domine de par sa nature. En fait heureusement qu’il est là car le reste du casting est un peu fadasse voire ennuyeux, que ça soit son « équipière » qui ne crois pas qui il est ou bien encore l’ex de cette dernière. A la rigueur, le personnage d’Amenadiel et la psy offre une dimension déstabilisante pour notre protagoniste.

Lucifer : saison 1, Lucifer Morningstar
Lucifer : saison 1, jaquette

Des personnages qui ne font que suivre l’interprétation de Lucifer. Sauf tout est bousculé en fin de saison lorsqu’on va découvrir qu’une personne s’est échappé de l’enfer. Et ce n’est pas n’importe qui vu la terreur dans le regard de Lucifer.

Pour le reste, nous faisons face à une série d’enquêtes plus ou moins passionnantes et souvent liées à l’histoire de notre anti-héro.

Et malgré tout, la série est vraiment pas mal et nous plonge dans un univers totalement délirant où Lucifer, le Diable en personne, ne veut plus assumer sa responsabilité. Il devient alors un patron de night club où tout les péchés sont possibles.

P

Les points positifs

  • Lucifer
  • L’ambiance
  • L’humour
O

Les points négatifs

  • La plupart des personnages
  • Manque d’innovation