À l’aube de son 16e anniversaire, Sabrina Spellman est une adolescente comme les autres. Elle va au lycée de Greendale, a des amis et même un petit copain. Sauf que Sabrina est également à moitié sorcière. Et pour cet anniversaire, elle va devoir faire un choix, être baptisée pour devenir membre de l’église de la nuit ou renoncer et garder sa vie de mortel avec quelques pouvoirs.

18 ans après la fin de l’ancienne série, Sabrina l’apprentie sorcière, Roberto AGUIRRE-SACASA réadapte la saga de comics de chez ARCHIE Comics. Il crée une série beaucoup plus sombre que dans les années 90.

Sabrina Spellman, Hilda Spellman et Zelda Spellman

Sabrina, l’apprentie sorcière hardcore

Sabrina est donc de retour en 2018. Mais elle a bien changé, fini les petites blagues magiques et les rires en fond sonore. Pour ses 16 ans, elle doit signer le livre de la bête, à savoir le livre de Satan. Mais si elle fait ça, alors elle doit abandonner tout ce qui la lie au monde des mortels, dont son petit copain. Et pendant sa cérémonie de baptême, elle va simplement fuir afin de contrer son destin. Elle va devoir vivre entre deux mondes, celui des mortels et celui des sorcières.

Cela plonge le spectateur dans une ambiance très spéciale, à base de rites sataniques, de sort plus ou moins dangereux – avec des sacrifices humains par exemple – ou encore des possessions d’humains. La façon dont Robeto AGUIRRE-SACASA a mis en scène la série est incomparable avec celle créée par Nell SCOVELL, qui se voulait être plus Teenagers à l’instar de Parker Lewis ou le Loup Garou du Campus.

Hilda Spellman

L’ambiance est donnée dès le générique, qui a été fait comme une bande dessinée, comme I-Zombie. Les couleurs sont sombres et l’univers morbide, entre  cadavres, créatures sorties des enfers et même la police utilisée pour le titre montre qu’on ne va pas s’ennuyer.

Le bien contre le mal

On ne sait pas pourquoi, mais « La Bête » veut absolument que Sabrina signe dans son grand livre et la rejoigne. Pourquoi elle plus qu’une autre ? Il semblerait qu’elle renferme un grand pouvoir, qui pourrait même battre le seigneur de la nuit lui-même. Et l’intrigue est poussée jusqu’aux origines des ancêtres de ses amis qui ont tous été en lien, en bien ou en mal, avec les sorcières de Greendale. C’est également que se pose la différence avec l’autre série, ici ses amis vont finir par être au courant de son secret et de leur passé respectif. Ils vont, par ailleurs, en avoir grandement besoin face à la menace qui pèse sur la ville. Car si Sabrina a refusé son baptême, Satan n’en a pas fini pour autant de la tourmenter et lui a envoyé son meilleur Démon pour la « guider » vers le côté obscur.

Les soeurs du destin

Un casting presque parfait

Miranda OTTO et Lucy DAVIS, qui interprètent respectivement les tantes Zelda et Hilda, font preuve d’une grande maitrise du caractère de leurs personnages. Zelda étant une sorcière ancrée dans les traditions et faisant passer l’image des Spellman avant le reste. Hilda, n’ayant jamais réellement souhaité faire partie de ce monde, s’occupe plutôt des tâches ménagères et de tout ce qui peut être humain.

Face aux mortels, la famille Spellman gère une chambre funéraire. C’est Ambrose Spellman, un personnage tiré directement du comics, qui est en charge de rendre les corps propres. Lui qui a été assigné à résidence, a une grande maitrise de la magie et connaît énormément de sorts. N’oublions pas le célèbre chat Salem, qui ici ne parle pas et passe au second voir arrière-plan. Et il y a Sabrina et ses amis, qui peinent à être crédible quand ils jouent les ados. Ils n’en restent pas moins de bons acteurs lorsqu’il s’agit de passer de l’autre côté du miroir.

Une saison riche et intense

Cette première saison des Nouvelles Aventures de Sabrina est vraiment pleine d’action. À chaque épisode son rebondissement et à chaque problème arrive une solution miracle qui engendre des conséquences catastrophiques. C’est donc un cercle infernal que nous fait vivre Sabrina, mais on en reprend volontiers, car les séries originales de chez Netflix ont tout de même ce petit truc en plus qui nous fait rester. Le dilemme de la saison, Sabrina va-t-elle succomber au pouvoir ou trouvera-t-elle un plan pour battre le Seigneur des Enfers ?

P

Les points positifs

  • L’ambiance très sombre
  • Le jeu d’acteurs
O

Les points négatifs

  • Les teenagers