Kingdom hearts 3 est un Action-RPG développé et édité par Square Enix. Il est sorti en France le 25 Janvier 2019.

13 ans, cela fait 13 ans que l’on attend l’épisode final de la saga Kingdom Hearts. Après tant d’années, l’attente auprès des fans était plus que palpable. Square Enix a-t-il réussi à combler cette attente ? Réponse

 

Le monde d'Hercule

Des nouveautés à foison

Commençons par les nouveautés de cet épisode, tant il y a à dire. Que ce soit dans les phases d’explorations, lors des combats ou les mondes visités, Square Enix nous régale de nouveautés, tout en gardant les bases de la série, qui ont forgées sa légende.

Au niveau des combats, d’abord, le jeu nous propose toute une gamme d’actions à réaliser, en plus des attaques et de la magie classique, rendant les combats beaucoup plus riche et nerveux que lors des épisodes précédents.

La principale originalité de cet opus, est le changement de forme des keyblades : lorsque vous attaquez des ennemis avec votre keyblade, une jauge augmente. Quand cette jauge est pleine, il vous suffit d’appuyer sur une touche pour transformer votre keyblade, et débloquer de nouvelles actions et attaques. Chaque keyblade possède une voire deux formes (marteau, yo-yo, griffes de glace…), et propose un finish infligeant de gros dégâts aux ennemis.

Les magies adoptent le même principe : au plus vous les utilisez, au plus la jauge augmente, pour pouvoir ensuite lancer une super magie (brasier +++, glacier +++…) et annihiler tous vos ennemis.

Cet épisode voit également l’arrivée des attractions des parcs Disney, que vous pouvez utiliser en combat. Chaque attraction dispose d’une maniabilité et de pouvoirs uniques, chacun adaptés aux ennemis présents et au style de combat que vous choisissez (carrousel, bateau pirate, vaisseau laser…).

Pour pouvoir lancer ces attractions, il suffit de frapper un ennemi autour duquel un cercle vert apparait. A noter que ces attractions sont également utilisables contre les boss.

Les combats nous proposent également un tir à distance : il suffit de maintenir la touche R1 ou RB et viser les ennemis. Lorsque la jauge qui apparait est pleine, relâchez et votre keyblade lancera un pouvoir unique contre les ennemis présents. A noter que cette technique permet également de se téléporter à certains endroits hors des combats.

Enfin, les combats proposent des actions que l’on avait déjà vues dans les autres opus ; des actions contextuelles à lancer avec nos alliés (que ce soient Donald & Dingo, ou les personnages des mondes Disney), chaque personnage disposant d’actions spécifiques. Et également des invocations (appelées liens dans cet épisode), mettant en scène de nouveaux personnages Disney (Ralph…).

Si les combats nous proposent nombre de nouveautés, ils ne sont pas les seuls. En effet, KH3  nous propose un gameplay plus vertical avec la possibilité de courir sur les murs et de s’accrocher aux décors afin d’éliminer les ennemis ou découvrir de nouvelles zones.

En parlant d’exploration, le jeu nous propose de retrouver des emblèmes fétiches, qu’il faudra prendre en photo afin de débloquer la vraie fin du jeu. Il sera également possible d’améliorer les keyblades auprès des mogs, de jouer à des mini jeux (luge…), ou encore de débloquer des mini-jeux façon Game&Watch qui seront à trouver dans les différents mondes.

Enfin, il sera possible de récupérer des ingrédients dans les différents mondes, afin de cuisiner des plats avec Ratatouille dans le but d’améliorer vos statistiques. Le jeu propose également d’autres nouveautés, que je vous laisse le soin de découvrir.

Espace (monde Gummi)

L’exploration de nouveaux mondes

La principale originalité des Kingdom Hearts est de pouvoir jouer dans les mondes de Disney, et cet épisode ne déroge pas à la règle, en proposant pour la première fois des mondes issus du studio Pixar. On retrouve donc des mondes que l’on connait déjà depuis les opus précédents (Pirate des Caraïbes, Winnie l’Ourson), mais également de tous nouveaux mondes (Toy Story, La reine des neiges, Monste&Cie…).

L’entrée dans ces mondes se fait toujours grâce au vaisseau gummi, mais cette fois-ci la navigation dans l’espace est beaucoup plus ouverte et libre, permettant au joueur de visiter la galaxie comme il le veut. Ce « mode gummi » propose également quelques nouveautés comme le fait de pouvoir avoir des petits satellites autour de son vaisseau servant de tourelles, ou le fait de disposer d’une attaque spéciale pour le vaisseau (bouclier, laser, soin…).

Il est également possible d’explorer des zones bonus ou de découvrir des constellations à prendre en photo. Avant chaque entrée dans un monde, un boss vous attendra, souvent en rapport avec le monde visité, un bon point assez original.

Selfie

Un épisode pas exempt de défauts

Kingdom Hearts 3 nous propose certes beaucoup de nouveautés et de points positifs, mais il n’est pas exempt de défauts. Tout d’abord, si l’entrée dans les mondes était logique pour les épisodes précédents (fermer les serrures, retrouver les princesses), elle l’est beaucoup moins dans celui-ci, si bien que l’on ne sait pas toujours pourquoi on est là. Et c’est là un des gros défauts de ce jeu : le scénario est souvent trop confus, et s’embarque dans des ramifications pas toujours utiles. Petite déception personnelle pour le monde de Toy Story, qui aurait pu être bien mieux exploité.

On se console tout de même avec la joie de retrouver nos héros préférés et se battre à leurs côté. Autre défaut du jeu : pas de doublage français dans cet épisode, ce qui est bien dommage compte tenu de la qualité des voix françaises dans les autres jeux de la série. Par ailleurs, le jeu propose beaucoup trop de cinématiques, pas toujours utiles elles non plus, et cassant beaucoup le rythme du jeu (il m’est arrivé de ne jouer que 10 minutes après 1h de jeu). Un classique de la série, certes, mais cela est dommage pour les joueurs souhaitant le plaisir de jeu immédiat.

Ces cinématiques nous apportent tout de même les dernières réponses aux questions que se posaient les fans depuis toutes ces années. Enfin, gros point négatif également, les personnages des Final Fantasy ont complétement disparus ! C’est dommage quand on sait que Kingdom Hearts était à la base un cross-over entre Disney et Final Fantasy …

Pour terminer, sachez qu’il vous faudra une trentaine d’heures pour boucler l’histoire principale, et au moins le double pour trouver tous les collectables et débloquer tous les succès/trophées.

P

Les points positifs

  • Des mondes Disney & Pixar inédits
  • Un grand nombre de nouveautés
  • Le dénouement d’une grande série
O

Les points négatifs

  • Pas de doublages français
  • Pas de personnages FF
  • Beaucoup trop de cinématiques