9 ans se sont écoulé depuis que le super-héros a disparu. Mais, il n’est pas mort. Il a choisi de prendre en main sa vie en tant que Jefferson Pierce, proviseur d’un lycée. Mais, le voilà obligé de reprendre le costume pour protéger sa famille et mettre un terme au règne d’un gang mafieux. Il redevient Black Lightning, un héros capable de manipuler l’électricité.

Black Lightning est un Héro plutôt méconnu de l’univers DC, bien qu’il ai fait partie de la Ligue De Justice. Mais Mara Brock AKIL et Salim AKIL, les créateurs de la série, ne se sont pas tournés vers le passé mais bien vers un super-héros qui a vieilli.

Black Lightning et Thunder

Black Lightning égal à Luke Cage

Black Lightning n’est pas un personnage historique de l’univers DC, mais ce n’est pas non plus un inconnu sorti de nulle part. Tony Isabella, un des deux créateurs du personnage, a d’abord travaillé pour Marvel sur un certain Luke Cage. Vous vous demandez surement pourquoi je parle de ça, et bien il y a de grosses similitudes entre ses deux protagonistes. Dans chaque cas on y voit un homme noir baraqué, qui participe activement à la vie de sa communauté. Préférant parlementer à visage découvert avant de faire parler les poings et semblant apprécier être en bonne compagnie. Et lorsqu’il faut se battre, rien ne peut les stopper, malgré leur différence de pouvoir. Mais, à la différence de Luke Cage, Black Lightning n’existe que pour se venger de Tobias, qui a tué son père sous ses yeux. Il va vite se rendre compte qu’en réalité tout cela vient de quelqu’un encore au-dessus.

Tobias Whale

Le costume sapin de noël

Ce qui change des histoires de Super Héros, c’est qu’ici Jefferson Pierce possède déjà ses pouvoirs et les maîtrise. Pas besoin de passer par une saison entière où il va botter des culs de petits délinquants pour découvrir comment ça fonctionne et à la fin arriver au bout de la chaîne. La série démarre avec un Super Héros à la retraite, qui a des enfants, qui est proviseur d’un lycée réputé et surtout qui évite les problèmes. Et c’est cette même personne qui va devoir renfiler le costume 9 ans après l’avoir supprimé de sa vie pour sauver sa famille.

Mais en 9 ans les choses changent et la technologie évolue. Il va donc être aidé par son ami, qui est un peu son Alfred personnel, pour revenir sur le devant de la scène avec un nouveau costume et de nouveaux accessoires.

Et voilà le plus gros problème de la série, le costume. Que dire du costume de Black Lightning ? Réponse : Noël. On dirait que les designers se sont fait un délire en se disant « Hé ! Et si on faisait briller le costume de partout. Ça serait trop fun! ». Ce n’est pas possible de voir ça quand à côté on a le Arrowverse ou les séries du MCU qui elles on juste fait brillé un poing. C’est à croire qu’ils veulent lancer un concours de celui qui brillera le plus. Et ça gâche l’intrigue. À quel moment les méchants font pour ne pas le voir quand il est sur le bord d’un toit, alors même qu’ils regardent en l’air pour voir s’ils sont seuls. C’est totalement contradictoire.

Jefferson Pierce

Une parfaite interprétation

Mais face à ça, l’acteur Cress WILLIAMS, interprète parfaitement le rôle. Il est à la fois drôle au moment où il faut poser une vanne et intraitable lorsqu’il s’agit de prendre le costume. Et les filles qui l’entourent ne sont pas en reste. L’ex-femme qui continue de l’aimer, mais le rejette tant qu’il n’arrêtera pas. La fille aînée qui est une militante des valeurs de sa communauté et qui va acquérir un pouvoir qu’elle va devoir apprendre à jauger. Et enfin la cadette qui vit sa vie de lycéenne tourmentée, qui va également découvrir un pouvoir dont elle ne veut pas. Cet ensemble nous montre une famille battante, unie, mais qui va devoir réapprendre à se connaître voire à se faire confiance. Le méchant, Tobias alias Marvin « Krondon » JONES III, joue son rôle à merveille. Il est à la fois sarcastique et impitoyable.

Quant aux effets visuels, ils sont maîtrisés, sans en faire trop. De petits effets flash quand il cogne, de grosses décharges quand il lance un éclair, mais sans jamais le faire traîner en longueur. Jennifer, la cadette, aura droit également à des effets conséquents, mais qui reste, pour le moment dans la retenue.

P

Les points positifs

  • Les effets spéciaux
  • L’humour mélangé aux drames
  • Black Lightning
O

Les points négatifs

  • Le costume de Black « sapin de noël »  Lightning