Tout le monde a ses moments de faiblesse. Panoramix (Bernard ALANE) s’en rend compte lorsqu’il fait une mauvaise chute depuis un arbre lors de la cueillette du gui. Il décide donc de prendre ses précautions, et choisir un druide à qui il transmettrait le secret de la potion magique. S’ensuit alors une course-poursuite opposant Astérix (Christian CLAVIER), Obélix (Guillaume BRIAT) et Panoramix face aux Romains et au terrible Sulfurix (Daniel MESGUICH).

Sorti en 2014, Astérix – Le Domaine des Dieux alliait un usage graphique convaincant et fidèle à la bande-dessinée d’origine à l’humour dévastateur et pointu d’Alexandre ASTIER. Quatre ans plus tard, le duo de réalisateurs revient avec une nouvelle aventure des Gaulois moustachus sur un scénario entièrement original. Une fois la surprise du premier opus passée, est-ce qu’Astérix – Le Secret de la Potion Magique arrive à convaincre ?

Astérix et Obélix

Au cinéma, Astérix et ses amis ont eu le droit à deux carrières distinctes. Les films lives, dont on retient Astérix & Obélix – Mission Cléopâtre d’Alain CHABAT (après des suites exécrables), et les films animés, plus nombreux et de qualité souvent assurée. En 2014, le village gaulois passe à la 3D avec une animation plus proche des standards actuels, sans pour autant dénaturer l’œuvre de GOSCINNY et RENÉ. Astérix – Le Secret de la Potion Magique est dans la droite lignée de son prédécesseur, avec cette animation excellente et ce savant mélange d’aventure et d’humour. Louis CLICHY et Alexandre ASTIER frappent à nouveau dans le mille, avec bon nombre de références qui feront sourire les connaisseurs là où les enfants riront aux éclats devant les situations comiques qui s’enchaînent à un rythme effréné à l’écran.

Panoramix et les druides

Disposant également d’un casting de luxe, on ne se perd pas un seul instant devant le film. On notera juste le départ de Roger CAREL, voix historique d’Astérix, qui déclarait s’arrêter après Astérix – Le Domaine des Dieux. C’est donc Christian CLAVIER qui prend la relève, pour un résultat réellement convaincant, renvoyant définitivement à cette lointaine époque où il incarnait déjà Astérix sur grand écran. Cependant, Astérix et Obélix ne sont pas au centre de l’intrigue ici. Il s’avère même que leurs lignes de dialogue sont plutôt limitées, puisque le personnage principal n’est autre que Panoramix.

Sulfurix

Depuis Les Douze Travaux d’Astérix, aucun film animé n’avait renouvelé le fait d’avoir un scénario original, qui se distingue des histoires déjà publiées en bande-dessinée. Ici, on sent évidemment quelques références, du Devin au Ciel lui est tombé sur la tête, mais l’intrigue est entièrement inédite. L’occasion pour les deux réalisateurs d’inclure un méchant charismatique, Sulfurix, qui change enfin de l’éternel duel opposant César aux Gaulois. Panoramix brille par sa présence, et toute cette bonne humeur est distillée dans un mélange d’humeur et d’action. Un pur bijou d’animation, qui rend hommage à Astérix, Obélix et leurs comparses.

P

Les Points Positifs

  • L’histoire originale
  • L’humour
  • L’animation
O

Les Points Négatifs

  • Kaamelott – Le Film ?